Our Terms of Use and Privacy Policy have changed. We think you'll like them better this way.

Pourquoi l’Union africaine refuse-t-elle d’intervenir militairement au Burundi?

  • Broadcast in Politics Progressive
RadioItahuka

RadioItahuka

×  

Follow This Show

If you liked this show, you should follow RadioItahuka.
h:284593
s:8302331
archived

Pourquoi l’Union africaine refuse-t-elle d’intervenir militairement au Burundi?

ls ont dit Non. Alors que le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s’était personnellement déplacé à Addis Abeba, au sein de l’Union africaine, pour obtenir leur adhésion, les chefs d’Etats et de gouvernements africains ont dit «Non», sans ambiguïté au déploiement d’une mission africaine de prévention et de protection au Burundi, en proie à une crise politique meurtrière. Ils privilégient, disent-ils, la négociation. Une décision qui, évidemment, suscite les réactions les plus contradictoires à la fois dans la presse internationale, mais également dans les différents mouvements qui s’affrontent sur place. Les Nations unies ont certes repris la main sur cette idée d’y envoyer une force de maintien de la paix, mais comment comprendre le choix des dirigeants africains qui préfèrent ne pas intervenir, et n’y aller que si leur homologue Pierre Nkurunziza le leur demande. Bien entendu, les probabilités pour qu’il le fasse sont quasi nulles. Qu’est-ce qui justifie ce rétropédalage, alors que l’on sait que les mêmes dirigeants avaient décidé, mi-décembre, d’y envoyer une mission de stabilisation, la MAPROBU. Mission africaine de prévention et de protection du Burundi qui devait compter jusqu’à 5000 hommes? Est-ce une stratégie entre chefs d’État pour éviter tout précédent? Est-ce juste le souci de maintenir le dialogue qui a motivé cette nouvelle option ?

Comments